petite virée en Egypte

un petit tour en Egypte à Pâques 2009

10 avril 2009

Départ du Caire pour Farafra

Le réveil sonne,il est 5h le Caire s'éveille,il est 5h et j'ai toujours sommeil..Mais nos sacs sont prêts,nous descendons prendre un thé dans notre ruelle puis le métro.Il y a pas mal de monde sur les quais,le métro tarde un peu,on nous a dit que le service commençait a 5h30.Finalement il arrivera à 6h10.Ouf!nous descendons à la station Nasser et nous dirigeons très facilement,comme çi on connaissait, vers le terminal de bus turgoman.

2 sandwichs au thon acheter avant de monter dans le bus,les sacs à dos placer dans la soute du bus et en voiture Simone!Il y a pas mal de touristes dans ce bus.Au bout de 190 km nous nous arrêtons dans un bistrot,au milieu de nul part,au carrefour de la route Betrol(petrol puisque P se dit B)et de la route de Bahareya.Un 4X4 de chinois a dévalisé tout le stock de chips et autres cochonnerie,les espagnols et les Français ont vidé les cocas et autres sucrerie..

Nous repartons,pas une habitation de part et d'autre de la route,que du sable noir et de temps en temps un arrêt pour prendre un gars venu dont ne sait où!

Nous arrivons à Bahareya,tout le monde descends,du moins les touristes(sauf nous)une myriade de 4X4 attends les touristes,les chauffeurs brandissent des pancartes portant les noms des "explorateurs".Toutes ces voitures partent dans la même direction à travers le sable.Bonjour l'écologie,à ce train là,les merveilles que recèlent le désert ne vont pas faire long feu!

Nous repartons pendant quelques centaines de mètres,le bus s'arrête à nouveau,c'est l'heure de la prière.Seul le chauffeur du bus ne se rend pas à la mosquée,il se dirige vers le moteur du bus et ouvre le capot pour l'aérer.Nous descendons et faisons quelques pas pour nous dégourdir les jambes,nous sommes les seuls touristes a ce moment sur la place,et nous nous réjouissons de ne pas avoir fait halte dans ce village

      Le car repart,nous traversons le désert blanc où nous pouvons voir,en bordure de route,les célèbres champignons,mais également un nuages de poussière soulevé par les très (trop)nombreux 4X4 qui visiblement font une course acharnée pour arriver les 1ers et une quantité de traces de pneus dans le sable se dirigeant vers le même point...

Nous arrivons vers 15h çà Farafra,le gars du bus nous déconseille le Waha,le routard le déconseille aussi,mais il avait tellement fait l'éloge du dahab au claire,que son avis il peut se le garder! comme d'hab,nous n'avons pas les mêmes valeurs!!

Il y a un drôle de ciel,on se demande si ça ne va pas péter et faire une grosse averse,mais que nenni,que dalle,pas une goutte.....

Nous demandons notre chemin et comme ça fait un moment que nous n'avons pas manger, en passant devant une terrasse ,qui nous parait bien sympathique,mais qui s'avèrera assez enculatoire,nous nous posons...

-"vous voulez manger du poulet,des légumes et du thé? prenez place" On a eu le tord de ne pas demander le prix avant de manger..Ça nous apprendra! Pour bien manger,on a bien manger.Du poulet grillé,des légumes,des tomates et piments en sauce,un plat de haricots,des petits bouts de saucisses avec du riz,du pain et une bouteille d'eau et pour finir du thé.Nous demandons la note et le gars arrive avec son grand sourire et après nous avoir dit qu'il adorait la France,le PSG et surtout Zidane,nous montre ses 2 mains ,les doigts bien écartés plus une(ça fait 3 mains!)Donc en comptant bien,ça nous fait 5+5 plus la troisième main,ce qui nous fait 15 Le.Pas mal ce repas pour 15 le.Nous avons la mauvaise idée de donner un billet de 100 ,d'un autre côté nous n'avons pas le choix c'est ce qu'on a en poche.Le gars empoche le billet et nous demande de le suivre jusqu'à l'hôtel qui se trouve a deux pas et dont il connaît le patron.Nous pensons qu'il va faire de la monnaie à l'hôtel en même temps.Chemin faisant,l'homme,avec un air benêt et en baissant la voix nous dit:

-"merci pour le bakchich"

-"quoi,mais pas du tout,tu dois nous rendre la monnaie,c'est pas du tout un bakchich!"

Nous arrivons à l'hôtel,un jeune rouquin nous accueille,le gars du restau lui demande de la monnaie et il nous rend 5 le,je demande à ce qu'il nous écrive le chiffre ,il écrit 85,je lui demande le détail mais le total de son opération ne fait que 75 le,pas grave,le gars reprends le stylo et change un 5 par 10 ,en rajoute un autre par là et arrive à son chiffre.Nous protestons et finalement il demande au gars de l'hôtel de nous rendre 10le..puis 15 et finalement nous aurons payer notre repas 80(au lieu des 100 gardé d'office au départ)

Quand au prix de la chambre,on nous la "vend " à 75,nous voulons voir avant....Ca ne vaut pas ça,je lui montre le routard où le prix pour 2009 est de 30 à 50 et ou il est rajouté que l'hôtel n'est pas clean,du coup il nous la fait à 60.Il n'a pas de monnaie,nous assure que dans un instant il nous la rendra.Mais comme on se méfie et que le gars nous semble assez roublard,nous lui proposons de l'attendre.Il revient sans monnaie et nous rend notre billet,il a compris qu'il est tombé sur des casses pieds!!

Une petite balade dans le village,sillonné par une horde de 4X4 qui soulève toujours autant de poussière derrière eux.Nous nous enfonçons dans les ruelles qui montent et traversent les oasis.Les jardins sont clôturés de murs de pierre crues,plus ou moins en bon état,depuis les brèches on peut apercevoir les cultures faites dans ces jardins,des dattiers,des agrumes,des oliviers immenses et chargés.Les enfants nous disent "hello" a notre passage,mais il y en a quand même un qui nous lancera une pierre,que je reçois sur le talon,je me retourne et lui fait signe,le petit se sauve en courant.Des paysans bricolent des tracteurs et comme j'ai un fou et spécialiste de ces engins nous nous approchons,de là s'en suis une discussion rapide et sommaire sur la mécanique et les dits tracteurs venant des pays de l'est.Nous continuons notre promenade,il fait toujours une chaleur étouffante et ce ciel toujours couvert,blanc laiteux qui ne ce décide pas à exploser....Nous achetons des gâteaux et allons boire un thé à la station de bus.Nous en profitons pour nous enseigner sur les horaires de bus pour le lendemain.A l'hôtel il y a un autre employé,nous lui payons la chambre en lui disant que son collègue nous a fait ce prix,et montrons que nous sommes bien enregistrés sur le cahier,d'ailleurs nous avons la clef! "Ok" nous allons nous asseoir à la fraîche,dans le patio d'à côté.

Il nous faut installer les moustiquaires au dessus de nos lit,ça va pas être évident,car ils n'ont pas eu l'idée de les suspendre au dessus de la tête du lit.C'est toute une installation à la con qu'il nous faut faire pour ne pas être manger pendant la nuit....Nous sommes endormis lorsque l'on frappe à la porte....

-"il faut payer la chambre"

-"c'est fait" dit Yves depuis son lit

-"je ne suis pas là demain,il faut payer la chambre"

Yves est très en colère,il se lève à poil et ouvre la porte." nous avons payé hier soir au gars qui était là,toi tu n'y étais pas,attends j'arrive" il enfile pantalons et sandales et descends.

J'attends,j'écoute ,prête à descendre au cas ou il y aurait de la baston,mais il m'a enfermer dans la chambre,je ne vais pas pouvoir faire grand chose...Mais pas un bruit,la porte s'ouvre...

-"Ca y est, il a compris,mais il m'a énervé ce con!"

  Nous nous rendormons,les moustiques nous ont épargnés.Par contre il y a encore un connard qui passe dans le couloir en proposant du chai,oui c'est sympa,mais il est 5h30 du matin! Ils vont pas bien les gars!!!

Posté par magbabar à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire