petite virée en Egypte

un petit tour en Egypte à Pâques 2009

11 avril 2009

Farafra الفرافرة

Nous émergeons vers 9h,nous n'avons rien à faire que d'attendre le bus de 11h.Un petit tour en ville,vers les boutiques où nous prenons notre thé quotidien,enfin bi-tri-quotidienbi-tri-quotidien(quand on aime on ne compte pas)et des gâteaux,celui-là n'est pas terrible,une espèce de pâte feuilletée un peu grasse.Nous retournons à l'hôtel pour ranger nos sacs,et là c'est une fille qui fait le ménage qui nous réclame le prix de la chambre.Ah,mais ça commence à faire,là!!!!

A 10h,comme prévu le bus avec lequel nous avons fait le trajet depuis le Caire remonte.Nous saluons le chauffeur qui nous reconnaît.Un autre gars nous salue et nous demande si nous voulons prendre un thé.Non,fuyons,c'est le type du restaurant d'hier.Il est partout ce type...Les flics que nous croisons savent que nous sommes Français,et à  quel hôtel nous sommes descendus.Ca doit être ça le "téléphone arabe"!

J'allume mon portable pour savoir l'heure,je viens de recevoir un message de Mickäel "je ne suis plus à el gouna,j'ai un vrai appart à Hurghada,où en êtes vous de votre périple?pas trop chaud? je vous attends" Nous sommes justement devant un bureau de téléphone.Mickael m'a dit que les communications n'étaient pas chères.On a toutes les peines du monde à passer notre appel.J'ai en effet le N° sur mon portable,mais avec l'indicatif de France,le gars ne connait pas l'indicatif de la region d'hurghada et pas non plus l'indicatif d'un portable.Aprèsportable.Après pas mal de tâtonnements,je réussie à parler au fils.

A côté un gars nous propose d'aller à Dakha en peugeot,un autre à un minibus qui partira quand il sera plein,il doit y avoir 14 personnes,mais pour l'instant nous ne sommes que 10.Finalement je pense que nous attendrons le bus de ligne de 14h.

  En attendant ,nous nous installons au bistrot d'en face et buvons du thé en regardant la télé et les gens qui vont et viennent.Des ouvriers font des allers et retours avec des parpaings et du ciment,ils rafistolent le trottoir,qui est bizarrement très haut,comme si des orages fréquents devaient inonder les rues!! On a vu ça au Pérou,mais là bas quand il pleut c'est du sérieux!Serait-ce que là aussi,il pleuve des fois??? Oui,mais alors,des fois....

Eh bien ,plusieurs heures après,et plusieurs thés plus tard,sous une chape de plomb de 39°,ça y est nous apercevons le bus au loin,les gens commencent à s'agiter autour de nous.

  15h30,nous montons dans le bus,pas grand monde,pas la peine de mettre nos sacs en soute,le billet est à 25 le.Un petit arrêt pour faire le plein au sortir de Farafra et nous voici en route à travers le désert pour notre prochaine destination.

Toujours ces champignons de sable blanc non loin de la route et des villages traversés qui semblent mieux entretenus que Farafra.Les blés sont mûrs,presque cuits d'ailleurs,des sacs d'oignons fraîchement ramassés au bord des champs,des champs déjà prêts pour une prochaine plantation..Nous voyons une quantité de tracteurs de marque tchèque et roumaine(sic mon prof de méca perso..)Devant nous sont assis une mexicaine et son fils,elle est sculpteur, et me donne sa carte,une belle statue de pierre,son fils ,lui voyage et travaille par internet,parfois...de temps en temps... .Oui c'est 2 là,n'ont pas vraiment l'air de travailler beaucoup!Ils viennent de passer une nuit dans le désert,elle est nickel chrome la femme dans son ensemble blanc,je suis toujours ébahie de voir des gens qui n'ont pas une tache!!!Moi j'y arrive pas et pas question pour moi d'avoir des fringues claires (et blanches encore moins!)j'ai le menu sur le maillot! Le mari doit les rejoindre à Louxor,elle me questionne sur les hôtels et de la façon de venir depuis le Caire.Comme ils n'ont pas vraiment l'allure routarde,je lui donne l'adresse du "Gezira"à 60 le/p de l'autre côté du Nil,plus chic que le  Princess. princess hotellouxor@yahoo.fr Ahmed Orabi Street
356 Louxor .Il n'y a plus les champignons blancs,mais du sable blond et des montagnes au loin de part et d'autre de la route.Il commence à faire nuit,une famille vient de monter dans le bus,mais au bout d'un moment commencent à se faire entendre des râles "il doit y avoir un enfant handicapé dans le groupe" tu parles c'est la vieille femme qui est malade et qui râle comme une vieille brebis malade,et se met à vomir avec force grandiloquence,et au fur et à mesure qu'elle salit un siège ,le mari la change de siège et la vieille femme se rapproche dangereusement de nous.Nous qui nous étions installés ,un siège pour chacun avec nos sacs!!Nous sommes contraint de nous mettre sur le même siège et nos 2 sacs sur nos genoux.La femme se rapproche,elle est maintenant derrière nous,elle continue de vomir par terre et sur les sièges ,toujours en râlant...Le bus s'arrête,toute la famille descend accompagnée de la malade ,avec des "malesh,malesh" ce à quoi réponds la femme en avançant dans le couloir du bus " Al Hamdoulillah ",pourvu qu''elle arrive à la sortie!! Ouf,enfin sauf !!

  Les mexicains descendent au milieu de nul part,le fils ne voulait pas ,mais la mère à tellement insistée que les voilà tout les 2 en pleine nuit sur un carrefour désert et pas éclairé.Nous roulons encore pas mal de km avant d'arriver a Mout.Nous avons chois dans notre guide "el forsan"pres de la station de bus.Un homme nous fais signe qu'il y descends lui aussi,il est habillé comme un représentant de commerce avec une petite mallette à la main.Un jeune vient de monter (de je ne sais où!) et nous demande en anglais si nous avons un hôtel,nous acquiesçons,mais lui en connaît un mieux,ben voyons!on connaît la chanson de plus le nom de l'hôtel que nous donne le gars,n(a pas de bons avis sur le guide,quoique le guide,faut s'en méfier,nous n'avons pas les mêmes valeurs lui et nous!!!

  mais le "représentant de commerce" nous fait signe de ne pas l'écouter.Le bus s'arrête,et le jeune nous dit "el forsan" c'est là il faut descendre ,mais comme notre voisin ne bouge pas ,nous en faisons autant.Et voilà notre jeune rabatteur dehors sur le trottoir en train de hurler et notre chauffeur de bus aussi "el forsan,pas el forsan,el forsan..." et nous,on est bien tranquille dans le bus...Nous nous arrêtons un peu plus loin "el forsan" dit le chauffeur en rigolant,nous suivons notre compagnon et traversons la rue pour aller a l'hôtel.Et ,oh surprise,celui-çi est sympathique tique comme tout,petites huttes dans le jardin en hauteur,2 lits séparés sur un sommier de briques,une niche également de briques en guise de table de nuit et un banc dans le même matériaux,le tout peint a la chaux blanche et terre de sienne.Ca semble plutôt propre.

Ça va douiller!! "bikam el leila? " oh,je m'ameliore ! la preuve c'est que le gars me réponds 76 Le.Top là mon gars,nous prenons une bouteille d'eau a 3 le dans le frigo en passant,et comme nous n'avons pas manger décidons de souper comme des "bourges" a l'hôtel dans le jardin,à la lueur des chandelles.35 le par personne,ça va c'est pas la ruine et c'est très bon.Il y a un autre couple de français a la table d'à côté,ils sont en grande discussion avec une égyptien parlant très bien le français et qui leur fait l'article de "tours" et visiblement ils viennent de conclure une excursion pour demain.A peine fini notre repas que ce même personnage nous demande poliment l'autorisation de s'asseoir a notre table.Nous y voilà

-"vous vous êtes arrêtés à  Baharya ?"

-"non,nous sommes allés directement à Farfra"

-"ah,et vous avez dormis dans le désert ?"

-"non à l'hôtel a Farafra"

-"mais il y a des statues de pierre dans le désert"

-"oui,on en a vu pas mal le long de la route"

-"oui,mais les 4X4 vous emmènent aux pieds et vous pouvez les voir de plus près!"

-"D'accord,mais la meilleure façon de les protéger,c'est de ne pas y aller et c'est ce que nous avons fait!"

Ça jete toujours un froid quand on fait ce genre de sortie là,on a dit la même chose pour les galapagos.

Nous lui  faisons part de notre souhait de rejoindre Louxor sans passer par Assyout.ll nous répond que les jeunes qui viennent de partir se coucher veulent aussi partir par cette route et que ça nous coûterait moins cher si on prenait un taxi a 4 et que par la même occasion on pourrait se joindre à eux pour l'excursion de demain matin dans l'oasis.Ben voyons,ils ont l'air sympa et désintéressés ,mais jusqu'à une certaine limite...

Le téléphone du gars sonne,il n'a rien pu nous vendre,il s'en va...Nous restons là à la fraîche,quand nous revoyons notre bonhomme revenir et se diriger vers la chambre des 2 jeunes en nous disant qu'il va leur en toucher 2 mots.Je l'appelle pour qu'il n'aille pas les réveiller et lui disons que nous n'avons pas l'intention de faire la sortie demain avec eux et ne savons pas exactement quand nous partirons de Mout pour Louxor et de toute manière,lorsque nous verrons les jeunes demain ici ou après demain sur Kargha nous en parlerons directement avec eux..Ah,mais c'est qu'il collerait un peu,quand même...

Posté par magbabar à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire